Verrouillage des terminaux : premier rempart de défense


Un code déverrouillage est une importante première ligne de défense si jamais vous perdez ou vous faites voler votre smartphone ou votre tablette

// 09/09/2015

3,1 millions de smartphones ont été volés aux Etats-Unis en 2013 d’après ConsumerReports.org. C’est presque le double par rapport à 2012. Les téléphones sont des cibles prisées des voleurs car ils peuvent rapporter beaucoup d’argent.

Mais les recherches de Consumer Reports révèlent une information paradoxalement intéressante : seule une petite partie des utilisateurs de smartphones installe une application anti-vol ou un code de déverrouillage sur leur smartphone. C’est notamment ce que montre l’infographie ci-dessous (avis aux anglophones !) : where_is_my_phone

 

Les entreprises doivent prendre conscience qu’avec le développement du B.Y.O.D., les terminaux mobiles sont devenus convoités pour les vols d’identité ou de données, ou pour des attaques encore plus poussées. Cela ne prend que quelques minutes pour installer un malware sur un terminal mobile contrairement aux ordinateurs et ordinateurs portables. Même pas besoin de les voler en plus. Une simple recherche sur Internet suffit pour trouver des sociétés qui ont développé des applications espionnes qui peuvent surveiller et enregistrer toutes les activités d’un smartphone Androïd ou iOS une fois installées. Si le verrouillage de l’écran n’est pas activé il est facile d’installer un logiciel espion sur un appareil laissé sans surveillance par son utilisateur pendant qu’il va aux toilettes !

C’est pourquoi nous avons ajouté une solution antivol centralisée dans notre solution Freedome for Business. Il est maintenant possible de configurer les appareils mobiles depuis le portail Protection Service for Business pour obliger vos employer à utiliser le verrouillage automatique de leurs appareils Androïd et iOS. La définition de profils mobiles sur le portail vous permet de choisir le niveau de verrouillage des appareils : d’un simple code PIN jusqu’au mot de passe complexe. Vous pouvez aussi définir le nombre de mots de passes erronés autorisés avant que les données ne soient automatiquement supprimées du terminal.

A noter que même si un simple code de déverrouillage à 4 chiffres est un dispositif assez efficace en lui-même pour empêcher un accès non autorisé à l’appareil, il est néanmoins facile d’en venir à bout. Il a récemment été révélé que n’importe qui peut acheter du matériel permettant de déverrouiller presque tous les terminaux sous iOS en moins d’une semaine. Pour empêcher ces « passages en force », nous vous recommandons de définir ou de mettre en place une stricte politique de mots de passe personnalisés avec des codes plus longs que 4 chiffres.

Et oui, il est facile de réinitialiser un code de déverrouillage si un utilisateur l’oublie. Et bien sûr, si un malheur arrive et qu’un terminal est perdu ou volé, il est aussi possible de bloquer ou de supprimer totalement les données à distance depuis le portail Protection Service for Business.

Photo originale par Dmitriy Viktorov

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s